Comment être écolo à bord d’un bateau ?

Publié le : 09 juin 20233 mins de lecture

Étant à la fois synonyme de dépaysement et de relaxation, la navigation est un passe-temps des plus plaisants. Toutefois, cette activité est également à l’origine d’une quantité importante de pollutions. À cause du réchauffement climatique, nombreux sont les plaisanciers qui désirent « naviguer propre ». Il ne suffit que de quelques bons gestes à appliquer pour y arriver.

Adopter l’éconavigation

L’impact de la navigation sur l’environnement aquatique peut être considérablement réduit en mettant en œuvre certaines pratiques écologiques. Il faudrait notamment veiller à ne pas faire tourner le moteur inutilement et à ne pas naviguer à plein gaz. Une fois en mer, il est primordial de toujours respecter la vitesse optimale à laquelle le bateau a été conçu. Ce serait même préférable de la réduire de quelques nœuds pour économiser du carburant et ainsi, polluer moins. Autant que possible, vous devrez naviguer en n’utilisant que le courant qui vous a été fourni à quai. En effet, les groupes électrogènes sont d’importants polluants. Notez également qu’une bonne isolation du bateau permet de limiter l’utilisation de climatisation, ce qui est écoresponsable.

Appliquer la règle des 3R

La règle des 3R (réduire, réutiliser, recycler) est la meilleure attitude à adopter pour les déchets ménagers à bord d’un bateau. Constituant la majorité de la pollution en mer, ils sont les principaux responsables de la dégradation de la faune aquatique. Pour naviguer écologiquement, il faut alors que vous évitiez les emballages autant que possible. Privilégiez les contenants tels que le verre, les sacs en tissu ou les conserves qui, eux, peuvent être réutilisés. De même, une fois à bord, vous devrez effectuer un tri de vos déchets. Disposez-les dans des sacs-poubelle que vous stockerez en retrait. Il vous est également conseillé de prendre toutes les précautions pour que ces déchets ne soient pas emportés par le vent.

Faire attention à l’avitaillement de carburant

Certaines pratiques relatives à l’avitaillement de carburant permettent aussi de naviguer écologiquement. Lorsque vous ferez le plein, notamment, optez pour un débit modéré. Cette pratique minimise le processus de vaporisation. Il est aussi plus écologique de le faire de bon matin. Comme il y fait plus frais, le carburant est moins dense. Vous remarquerez également que renverser le carburant est assez fréquent au moment de l’avitaillement. Pour éviter cela, vous pouvez installer un système anti-refoulement sur votre bateau. Sachez aussi que lorsque les camions-citernes viennent pour avitailler la pompe, des dépôts résiduels polluants sont brassés. Pour que ces déchets ne se retrouvent pas dans votre réservoir, ne faites pas le plein avant quelques heures.

Plan du site